Je suis en chômage. Qui va payer mes jours fériés?

Avatar
by ABVV/ACCG/FGTB
S’abonner

 Le lundi de Pâques et le 1er mai approchent à grand pas. Ce sont évidemment des jours fériés, mais qui va vous rémunérer pour ces jours-là ? Nous vous expliquons  comment cela fonctionnera pour Pâques et le 1er mai ainsi que les règles générales. 

Pâques et 1er mai

Vous avez droit au paiement de vos heures contractuelles  par votre employeur pour ces 2 jours fériés si :

  • votre employeur ne vous a mis au chômage temporaire qu'après le 30 mars ou si vous avez travaillé au moins 1 jour entre le 30 mars et Pâques. (Pour le lundi de Pâques) 
  • votre employeur ne vous a mis au chômage temporaire qu'après le 17 avril ou si vous avez travaillé au moins 1 jour entre le 17 avril et le 1er mai. (1er mai)

    Si vous n'êtes pas payé par votre employeur, vous avez droit au chômage temporaire. 

 

En général

Si le congé tombe pendant une période où votre contrat est suspendu (congé, maladie, chômage temporaire...), vous pouvez encore avoir droit à votre salaire :

Cela s'applique dans les cas suivants :

  • En cas de congé annuel, le travailleur conserve toujours le droit au jour férié sans aucune restriction.
  • S'il s'agit d'une maladie, d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle, d'une période de repos de maternité ou d'accouchement ainsi que d'une grève ou d'un lock-out, le salarié conserve le droit au salaire pour les jours fériés qui tombent dans la période de 30 jours suivant le début de la suspension de l'exécution du contrat de travail.
  • Dans d'autres cas de suspension de l'exécution du contrat de travail, comme en cas de chômage temporaire ou en cas de force majeure, le salarié conserve le droit au salaire lorsque le jour férié tombe dans la période de 14 jours suivant le début de cette suspension.

Commentaires

0 commentaire
Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.